Edito

Saison 19/20

La question pourrait être : Comment sauver le monde ? Vous souriez, je comprends. Hollywood est passé si souvent par là ! Et aussi, ne sommes-nous pas baignés de lumières virtuelles, celles de nos écrans, celles de notre économie qui veut que l'on "surconsomme", celles de nos rêves de réussite et de grandeur ? On rêve beaucoup à notre époque, pourrait-on dire, du moins sous nos latitudes, alors pourquoi ne pas rêver de sauver le monde?

Rêver de sauver le monde ? Mais non, le sauver réellement. Car ça ne peut plus continuer comme cela ; on va droit dans le mur. Pour sauver le monde, nous avons réuni une équipe de héros modernes : Jo Deseure et Julie Duroisin seront la Mère et la Fille, car tout commence avec les femmes, l'origine du monde, la famille.

Etienne Van der Belen passera ensuite en première ligne, avec son bâton de pèlerin et ses chaussures de cuir. Seul en scène, il tentera lui aussi de sauver le monde, à la seule force de ses pas !

Juste avant la période des fêtes, nous nous reposerons de notre ambitieuse entreprise avec 4 soirs de "fête sauvage" (the wild party), passage rituel nécessaire avant de reprendre la quête héroïque.

Débarqueront alors Benoît Verhaert et Patrice Mincke, l'air de rien, pour creuser les galeries souterraines de la relation humaine et tenter de sauver, si ce n'est le monde, au moins leur amitié (mais que serait le monde sans amitié ?).

Enfin (car sauver le monde n'est pas une mince affaire), Natacha Belova et sa « Tribu », Noémie Vincart et Michel Villée, feront face à la Mort en personne dans un ultime affrontement avec soi-même.

 

Si sauver le monde vous intéresse, n'hésitez pas à vous abonner, ou à réserver déjà vos places, car malgré ses grandes ambitions, le boson est et reste un petit théâtre infiniment intime.

 

Bruno Emsens.

 

Pour accéder rapidement à la page des spectacles, cliquez ici.