Pauline Reyre

Trop de sable pour mon camion

Prochainement en résidence d'écriture
© Pauline Reyre
© Pauline Reyre

J’ai commencé à écrire et lire Marguerite Duras pour impressionner un garçon.
Le garçon est parti, l’écriture est restée.

1 - Vous écrire

 

Souvent je me sens très légère,

parfois un peu vide

de ne pas devoir gérer cette relation importante d'une vie.

 

Même si je pense à vous,

tous les jours.

 

Finalement, on n'est pas mal,

dans nos existences respectives.

 

Je ne suis pas curieuse de savoir ce que vous faites dans vos quotidiens,

ni quelles sont vos peines et vos joies.

 

Je vous souhaite d'aller bien,

qu'on s'occupe de vous.

 

Ne comptez pas sur moi dans tous les cas.

 

Aujourd'hui,

j'accommode nos restes.