Atelier Théâtre adulte

De octobre 2022 à juin 2023, à Saou (Drôme, France)

Inscriptions ouvertes

Un atelier théâtre, oui, mais pour quoi faire ?

Sortir du quotidien, des routines, des obligations ?

Sortir du rôle que nous jouons parfois dans nos vies professionnelles, nos relations familiales, nos rapports avec ceux qui nous entourent ?

Se retrouver en groupe, avec ceux qu'on connaît déjà et d'autres que l'on ne connaît pas encore ?

Certes, mais que veut-on faire ensemble deux heures par semaine ? 

Il y a toute sorte de manières de faire du théâtre. Voici celles qui m'intéressent, qui m'enthousiasment à vrai dire :

  1. Vivre quelque chose de fort, d'intense.
    Dans la plupart des créations théâtrales, les personnages sont poussés par des nécessités impérieuses, parfois des questions de vie ou de mort. Il n'est pas question de parler de la pluie et du beau temps autours d'une tasse de thé! Quel en serait l'intérêt pour le spectateur ? Dans la situation imaginaire, il y a urgence, pas le temps de penser, il faut agir, et vite ! C’est dans ces moments que l’être se révèle dans toute son authenticité, son humanité. Ca peut être assez grisant !
    Donc, sortir du quotidien, oui, mais pour vivre quelque chose de fort et d'intense.
  2. Se retrouver proche de qui on est vraiment
    Lorsqu'un acteur sur scène essaie à grands renforts d'effets de voix et de gesticulations de nous faire croire qu'il vit quelque chose de très fort et de très important, nous ne sommes jamais dupes : nous commençons par un petit sourire en coin pour finir par de longs soupirs d'ennui. Quand ce n'est pas vrai, on le sent tout de suite ! Mais quand ce qui se passe sur scène est authentique, on en oublie presque qu'on est au théâtre, les larmes nous viennent aux yeux ou la peur ou le rire; En un mot on est touché ! Et pour jouer "vrai" sur scène, il faut se reconnecter d'abord à sa propre authenticité. Donc sortir de nos rôles sociaux, professionnels, familiaux, oui, si c 'est pour se retrouver proche de qui on est vraiment.
  3. Se connecter à son imaginaire et sa créativité                                                              Notre imagination est un outil puissant, si fort que notre corps peut s'y tromper, prendre ses créations pour la réalité. On se réveille d'un cauchemar trempé de sueur; on se met à pleurer rien qu'à imaginer la perte d'un être cher. C'est avec cet outil extraordinaire, - que nous pouvons entraîner -, que nous pouvons explorer des réalités que nous n'avons pas vécues. Cela ouvre un champ immense de possibles émotions à vivre, tout en restant dans un cadre sécurisant puisqu’il suffit de revenir à la réalité pour retrouver ses esprits.
  4. Être en groupe pour créer ensemble et partager cet expérience                                      ​Le groupe peut décupler la portée de l'expérience vécue, autant par le fait d'être vu et entendu  par les autres que par celui de les voir et de les écouter. Il y a d'abord dans cet échange la mesure de l'authenticité de ce que l'on vit : est-ce que le groupe est emporté dans cette expérience vivante ? Ensuite une grande force du groupe c 'est de partager les difficultés, les doutes, les déceptions, les incompréhensions : on se sent moins seul et ce n'est pas rien dans ces moments-là !  Enfin, quand un groupe regarde avec attention un autre groupe, il y a un lien invisible qui se crée, un lien qui soutient, encourage, énergise parfois. Il nous aide à dépasser nos peurs et nos limites.

Bruno Emsens